Poursuite de la croissance à deux chiffres au premier semestre 2016

Paris, le 26 juillet 2016 - Ingenico Group (Euronext : FR0000125346 - ING) annonce aujourd'hui ses états financiers pour le premier semestre 2016 clos le 30 juin.

  • Chiffre d’affaires : 1133 millions d’euros
    • +12% en données comparables1 
    • +7% en données publiées
  • Croissance soutenue sur la plupart des régions
    • Hors Brésil, croissance organique de 15% au premier semestre
  • ePayments en accélération, croissance à deux chiffres attendue au second semestre
  • EBITDA2  : 244 millions d’euros, soit 21,5% du chiffre d’affaires
  • Résultat net, part du Groupe : 122 millions d’euros
  • Objectifs 2016 confirmés
    • Croissance organique1 supérieure ou égale à 10% 
    • Marge d’EBITDA2 de l’ordre de 21%

Philippe Lazare, Président-directeur général d’Ingenico Group, a commenté :

Ingenico Group affiche une fois encore une croissance soutenue sur le semestre. La stratégie multi locale démontre à nouveau son efficacité, les excellents résultats du Groupe dans les pays matures et en Asie contrebalançant le ralentissement au Brésil. L’activité ePayments améliore significativement sa performance commerciale avec notamment la conclusion d’un contrat majeur avec Alipay. Tout en continuant ses efforts d’investissements pour lancer ses nouveaux produits et développer ses plateformes de transactions en ligne, Ingenico Group affiche une marge d’EBITDA de 21,5%. Par ailleurs, le Groupe a concrétisé 3 acquisitions : une start-up française spécialisée dans les écrans connectés, Think & Go, et deux distributeurs de terminaux, Lyudia au Japon et Nera en Asie du Sud-Est.

Toutes ces avancées opérationnelles illustrent la mise en œuvre rapide du plan de croissance 2020.»

Comptes du premier semestre 2016

Chiffres clés

Chiffres clés - comptes du 1er semestre 2016

Chiffre d’affaires en croissance organique de 12%

Chiffres du 1er semestre

Performance du semestre

Au cours du premier semestre 2016, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1133 millions d’euros, en hausse de 7% en données publiées, intégrant un effet de change négatif de 50 millions d’euros. Le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 788 millions d’euros pour l’activité des Terminaux de paiement et 345 millions d’euros pour celle des Services de paiement.

En données comparables1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 12% par rapport au premier semestre 2015, avec une croissance de +15% pour les terminaux et +5% pour les Services de paiement.

Le premier semestre 2016 est caractérisé par un niveau d’activité très soutenu en Europe démontrant la capacité du Groupe à tirer profit des évolutions réglementaires dans les pays matures. En Asie-Pacifique, le Groupe poursuit sa conquête de parts de marché : la croissance a été très soutenue en Turquie, en Australie et en Chine. En revanche, en Amérique latine les volumes sont fortement impactés par la situation économique défavorable au Brésil. En Amérique du Nord, la croissance du Groupe est assurée par la prise de parts de marchés sur les grandes enseignes aux Etats-Unis. Enfin, les investissements réalisés sur l’activité ePayments au cours des derniers mois commencent à porter leurs fruits, le semestre étant marqué par une très bonne dynamique commerciale.

Performance du deuxième trimestre

Au deuxième trimestre 2016, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 581 millions d’euros, en hausse de 4% en données publiées, intégrant un effet de change négatif de 30 millions d’euros. Le chiffre d’affaires s’élève à 400 millions d’euros pour les Terminaux et 181 millions d’euros pour les Services de paiement.

En données comparables1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 9% par rapport au deuxième trimestre 2015, avec une croissance de +10% pour les terminaux et +8% pour l’activité de Services de paiement.

Hors Brésil, la croissance organique du Groupe sur le trimestre a été de 14%.

La performance solide de l’activité Terminaux de paiement repose d’une part sur la capacité du Groupe à prendre des parts de marché en Asie, en Russie et aux Etats-Unis, et, d’autre part, sur son excellence opérationnelle qui lui permet de saisir pleinement les opportunités de cycles de renouvellement sur les marchés matures.

Les Services de paiement en magasin ont continué à engranger des gains de part de marché. De plus, le retour à la croissance de l’activité ePayments permet de confirmer l’objectif de croissance à deux chiffres au second semestre 2016.

 

Au cours du deuxième trimestre, la performance par division par rapport au T2’15, à périmètre et taux de changes constants, s’établit comme suit :

  • Europe-Afrique (+13%) : L’activité Terminaux a été particulièrement soutenue sur la plupart des pays, en particulier au Royaume-Uni et dans les pays nordiques où le Groupe bénéficie pleinement d’un important cycle de remplacement lié à des changements de normes (PCI v1). En Russie, Ingenico Group double de nouveau son chiffre d’affaires, grâce au contrat signé avec Sberbank. En Europe de l’Est et en Afrique, la forte croissance s’explique par des prises de parts de marché notamment en Afrique du Sud, en Pologne, en Ukraine et en Grèce.
    En parallèle, le Groupe a de nouveau enregistré une performance solide sur ses activités de services de paiement en magasin, bénéficiant à la fois de la croissance des volumes de transactions électroniques en Allemagne et de gains de parts de marché en France et au Royaume-Uni.
     
  • Asie-Pacifique et Moyen-Orient (+29%) : Ingenico Group a continué d’enregistrer une forte croissance sur l’ensemble des pays. Le trimestre est marqué par un niveau de ventes élevé en Turquie, lié au remplacement obligatoire de la base installée par des terminaux à mémoire fiscale. En Chine, le Groupe a de nouveau bénéficié du dynamisme du marché et reste en forte progression. Par ailleurs, le déploiement de Tetra en Australie a contribué à la performance solide de la région.
     
  • Amérique latine (-27%): Le Groupe maintient ses parts de marché au Brésil, en dépit de la situation macro-économique défavorable dans le pays qui a fortement impacté les volumes. Au-delà du Brésil, Ingenico Group a poursuivi sa progression à un rythme très soutenu. Au Mexique, le Groupe a renforcé ses positions auprès des principaux acquéreurs et grandes enseignes ; en Argentine les efforts commerciaux avec les acquéreurs portent leurs fruits, et, au Pérou, les activités restent bien orientées. Par ailleurs, le déploiement de Telium Tetra en Amérique latine progresse rapidement.
     
  • Amérique du Nord (+11%) : Aux Etats-Unis, comme prévu, le Groupe est en croissance à deux chiffres. La migration EMV est restée le principal catalyseur tant sur les terminaux traditionnels que sur les mPOS. Alors que le niveau des stocks chez les distributeurs est élevé, Ingenico Group a poursuivi ses prises de parts de marché chez les grands retailers, segment où l’activité reste dynamique. Par ailleurs, le développement des positions du Groupe sur de nouveaux verticaux comme l’hôtellerie et la santé se poursuit.
     
  • ePayments (+4%) : Le deuxième trimestre marque le retour à la croissance de la division. Les avancées opérationnelles ont été très rapides, tant sur le plan technologique que commercial. Les premiers investissements réalisés sur les plateformes ont d’ores et déjà permis d’améliorer significativement la qualité du service. De plus, le déploiement d’IngenicoConnect sur la plateforme de GlobalCollect a permis au Groupe d’améliorer ses parts de marché sur ses clients stratégiques et de gagner de nouveaux contrats. Ainsi, au cours du trimestre, le nombre de nouveaux e-commerçants a sensiblement augmenté et le Groupe a conclu un contrat avec Alipay, reflétant la confiance de cet acteur majeur dans la performance de la plateforme. 

Une marge brute en progression de 3%

Au premier semestre 2016, la marge brute ajustée atteint 490 millions d’euros (43,2% du chiffre d’affaires).
La marge de l’activité Terminaux reste élevée à 46,7% du chiffre d’affaires, en retrait de 110 points de base par rapport à 2015, du fait d’un mix produit moins favorable.
En parallèle, la marge brute de l’activité Services de paiement est en baisse de 290 points de base à 35,3% du chiffre d’affaires. Cette évolution s’explique principalement par l’évolution du mix clients et la hausse des dépenses engagées en vue d’améliorer les performances des plateformes de la division ePayments.

Des charges opérationnelles en progression à 25% du chiffre d’affaires

Au premier semestre 2016, les charges opérationnelles ajustées s’établissent à 284 millions d’euros, en progression de 12%. Comme annoncé en début d’année, le Groupe a accru ses dépenses : d’une part, sur l’activité des Terminaux pour lancer la gamme Telium Tetra et développer de nouvelles offres ; d’autre part, sur l’activité Services de paiement afin d’enrichir les fonctionnalités des plateformes. Au total, les charges opérationnelles s’établissent à 25,1% du chiffre d’affaires contre 23,9% au premier semestre 2015.

Une marge d’EBITDA en ligne avec les objectifs

L’EBITDA s’établit à 244 millions d’euros contre 249 millions d’euros au premier semestre 2015. Ainsi, au premier semestre, la marge d’EBITDA représente 21,5% du chiffre d’affaires conformément aux objectifs du Groupe pour l’année 2016. Le résultat d’exploitation courant ajusté (EBIT) représente 18,1% du chiffre d’affaires et atteint 206 millions d’euros contre 221 millions d’euros au premier semestre 2015.

Un résultat opérationnel solide

Les autres produits et charges opérationnels s’élèvent à -0,4 million d’euros contre -3 millions d’euros au premier semestre 2015.
Au cours du premier semestre, les charges relatives à l’allocation de prix d’acquisition s’élèvent à 21 millions d’euros contre 25 millions d’euros au premier semestre 2015.

Après la prise en compte des charges relatives à l’allocation de prix d’acquisition et des autres produits et charges opérationnels, le résultat opérationnel s’établit à 184 millions d’euros contre 194 millions d’euros au premier semestre 2015. La marge opérationnelle représente 16,2% du chiffre d’affaires contre 18,3% en 2015.

Un résultat net part du Groupe stable

Le résultat financier de -1 million d’euros intègre le profit de la cession des titres de Visa Europe comptabilisé à fin juin à hauteur de 8,5 millions d’euros.

La charge d’impôt est en baisse à 56 millions d’euros contre 64 millions d’euros au premier semestre 2015. A fin juin, le taux d'impôt effectif du Groupe est estimé à 31%, l’amélioration par rapport à l’an passé provenant d’un mix géographique favorable.

Au premier semestre 2016, le résultat net part du Groupe reste stable à 122 millions d’euros.

Une situation financière solide adaptée au plan de croissance du Groupe

Les capitaux propres, part du Groupe, augmentent à 1588 millions d’euros.

Au cours du semestre, les opérations ont généré un free cash-flow de 64 millions d’euros, en hausse de 8% par rapport au premier semestre 2015, du fait d’une variation du BFR moins importante qu’au premier semestre 2015, et ceci en dépit de la progression de l’activité. Par ailleurs, le Groupe a poursuivi ses investissements à hauteur de 27 millions d’euros.

L’objectif de conversion d’environ 45% du FCF/EBITDA est confirmé pour l’année.

Le paiement du dividende 2015 en numéraire a représenté un montant de 34,5 millions d’euros tandis que 54,8% du dividende total a été payé en actions (502 641 actions), témoignant de la confiance des actionnaires.

En conséquence, la dette nette du Groupe est en baisse à 232 millions d’euros au 30 juin 2016 contre 252 millions d’euros au 31 décembre 2015. Le ratio d’endettement net rapporté aux fonds propres s’établit à 15% et le ratio d’endettement net rapporté à l'EBITDA est stable à 0,5x.

Eléments marquants du premier semestre

Conclusion du contrat avec Alipay 
Ingenico ePayments, fait une avancée stratégique notable avec Alipay, acteur emblématique de la nouvelle économie. Le Groupe prendra en charge une partie des transactions transfrontalières d’Alibaba.

Acquisition stratégique au Japon
Le Groupe a acquis 70% du capital de Lyudia auprès de Broadband Tower Inc. qui restera actionnaire à hauteur de 30%. Lyudia est un expert japonais de développement d’applications et logiciels de paiement, et le distributeur des terminaux Ingenico au Japon. Ce mouvement stratégique permettra à Ingenico Group de bâtir des positions solides sur un marché aux barrières à l’entrée élevées.

Renforcement des positions du Groupe en Asie du Sud-Est
Ingenico Group a repris l’activité solutions de paiement du groupe Nera Telecommunications Ltd pour un montant de 88 millions de dollars singapouriens. Avec cette acquisition, le Groupe pourra élargir son portefeuille d’applications de paiement et s’appuyer sur le réseau de distribution et de services de Nera, leader en Thaïlande et bénéficiant de parts de marché significatives à Singapour, en Indonésie, aux Philippines, en Malaisie et au Vietnam. L’opération devrait être conclue au cours du troisième trimestre 2016.

Acquisition de Think&Go NFC
Ingenico Group a finalisé l’acquisition de Think&Go NFC, start-up spécialisée dans les écrans connectés. Think&Go NFC et Ingenico Group ont conçu les premiers écrans connectés intégrant le paiement sans contact, permettant de transformer un outil initialement destiné à de la publicité en un véritable point de vente.

Perspectives

Le Groupe confirme son objectif de croissance organique du chiffre d’affaires 2016 qui devrait être supérieur ou égal à 10%, en dépit de la situation économique au Brésil et des incertitudes sur la résorption des stocks chez les distributeurs aux Etats-Unis. La croissance restera soutenue en Europe et en Asie et la division ePayments renouera avec une croissance à deux chiffres au second semestre.

Le Groupe confirme également son objectif de marge d’EBITDA à 21% du chiffre d’affaires pour l’année 2016.

Conférence téléphonique

Les résultats du premier semestre 2016 seront commentés lors de la conférence téléphonique du Groupe qui aura lieu le 26 juillet 2016 à 18h00 (Paris). Elle sera accessible en composant l’un des numéros suivants : 01 70 99 32 08 (depuis la France), +1 646 851 2407 (pour les Etats-Unis) et

+44 (0)20 7162 0077 (pour l’international) avec le numéro de conférence : 959181. 

  1. A périmètre et change constants.
  2. EBITDA est une notion extra-comptable représentant le résultat opérationnel courant avant amortissements, dépréciations et provisions, et coût des actions distribuées au personnel et aux mandataires sociaux.
  3. 12 mois glissants.

Votre choix concernant les cookies sur ce site

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur ce site. Certains enregistrent vos préférences d'utilisation (langue, localisation, personnalisation), d'autres collectent des statistiques. On vous donne le choix d'accepter tous ces cookies en cliquant sur le bouton "Accepter" ou bien de les paramétrer en cliquant sur "Définir mes préférences".

Accepter Définir mes préférences